Acheter

Louer

Viager

Référence

Astuce : Pour recommencer, cliquez sur le bouton ci-dessus, puis cliquez sur la carte pour dessiner votre secteur personnalisé.

Cheminée, poêle à bois, isolation : que choisir ?

Publié le

Il existe différents moyens pour se chauffer l’hiver, mais que choisir entre le chauffage classique, la cheminée classique, le poêle à bois, l’insert…  ? Et comment le compléter avec une bonne isolation ?

 

Cheminée ouverte ou fermée ?

Les inconditionnels de la cheminée traditionnelle ouverte l’aiment pour son côté esthétique et convivial indéniable. Mais sachez que celle-ci chauffera peu votre habitation, car à peine 15 % de la chaleur produite se répercute dans la pièce. A contrario, un foyer fermé chauffe sept fois plus ! Et il est toujours possible d’ouvrir la porte vitrée pour profiter de la vue sur les flammes.

L’insert est un équipement différent qui s’encastre dans le foyer déjà existant d’une cheminée, il n’y a donc pas de gros travaux à prévoir et il est très performant.

Avant toute utilisation de l’une de ces solutions, faites appel à un professionnel pour installer votre cheminée tout comme le ramonage, à faire une ou deux fois par an par des techniciens spécialisés. Maintenant les cheminées doivent être étiquetées CE ou NF et le toit équipé d’une sortie d’au moins 40 cm avec une protection anti-pluie.

 

Les poêles à bois : lequel choisir ?

Un poêle à bois offre le double avantage d’être plus efficace qu’une cheminée classique et d’utiliser moins de combustibles. Pour un chauffage d’appoint, choisissez le modèle classique à bûches.

Mais si c’est votre chauffage principal, privilégiez le poêle à double combustion écologique, autonome et puissant. Il existe également le poêle turbo qui possède une seconde chambre à combustion pour encore plus d’efficacité. 

Si vous avez un problème de place pour stocker les bûches, choisissez plutôt les poêles à granulés très performants qui possèdent une bonne inertie. 

 

Penser à isoler sa maison pour l’hiver

 

Bien isoler son intérieur permet de faire des économies en évitant la déperdition d’énergie et de passer un hiver plus confortable, au chaud. L’isolation commence toujours par la toiture avec des laines minérales (de verre ou de roche), des isolants biosourcés (fibres de bois, de mouton, chanvre…) ou des isolants en plastique alvéolaire (polystyrène).

 

L’isolation de la toiture est la plus rentable et c’est la première étape à faire car le potentiel d’économies d’énergie y est très important : l’air chaud, plus léger, s’élève et a tendance à se loger sous le toit. 

Enfin pensez à isoler votre logement pour évacuer l’humidité et isolez les murs de votre maison par l'extérieur ou l’intérieur et par les planchers.